Guest blog by Anna Matard

Last autumn, I had the opportunity to guide students of the Travelling Agroecology School through the U process. In this article, I share this experience and how it enriched both me, the students, and something bigger. This article is the 3rd episode of this new school’s journey, started here and here.

What is the French Travelling Agroecology School?

This new type of school is in service of a concrete project: the transmission of agriculture pioneers’ knowledge and skills to accelerate the agroecological transition, starting in France. It was founded in 2019 by Opaline Lysiak — former teacher in agricultural education — and Sarah Petreault. …


“N’attendons pas d’être expert, soyons ver de terre!”. En 2020, j’ai été fidèle à cette phrase fétiche que j’ai un jour mise au monde. J’ai beaucoup transmis sans être experte. Et je continue, en vous partageant le bilan de mes 10 plus grands apprentissages de 2020.

#0 D’abord, une explication sur le ver de terre

Pour tous les êtres humains qui me lisent et qui sont un peu éloignés de la terre et de l’agroécologie, sachez que le ver de terre est un acteur essentiel de la production d’humus. Il travaille sans relâche pour rendre la terre fertile, en toute humilité (tous ces mots ont la même racine). Le ver de terre est donc pour moi le symbole de l’humilité : plus on en sait, plus on réalise qu’on a encore beaucoup à apprendre, mais dès qu’on apprend quelque chose d’essentiel, il ne faut pas attendre d’être un expert pour le transmettre !

L’EAV et son ver de terre mascotte ont été le gros bébé de 2020.

#1 Lâcher le contrôleur en moi: bienvenue dans le Leadership

C’est la…


Hier, mon ami Alexis m’a rappelé l’importance de “la culture de la trace” : laisser une trace est essentiel pour s’améliorer, apprendre de nos erreurs, se poser ensemble devant le chemin parcouru et célébrer ensemble. J’ai décidé que c’était le bon moment de publier cet article premier épisode d’une série “Apprendre l’Agroécologie”.

En écoutant le message vocal de mon amie Anna Matard, j’ai saisi mon stylo et imaginé ce dessin pour illustrer ce que traverse l’Ecole d’Agroécologie Voyageuse en temps de confinement.

Lors de la cérémonie d’entrée dans l’Ecole d’Agroécologie Voyageuse, nous avons offert aux étudiant.e.s un simple cahier. Dans une ère où on prend des notes en passant par un clavier, je vous propose de prendre conscience des bénéfices immenses de l’écriture manuscrite.

Ecrire pour mieux comprendre

Ecrire nous aide à construire une meilleure capacité de compréhension
et donc une meilleure capacité à se souvenir (mémoire scripturale). Quand on prend note de manière manuscrite, le cerveau va beaucoup plus vite que notre vitesse pour écrire: cela améliore la mémoire de travail et le fait de se souvenir instantanément.


Lire l’article original d’Otto Scharmer ici.

Dessin: Kelvy Bird

ll y a trois semaines, j’ai publié quelques réflexions sur ce que nous apprenons du coronavirus et de l’action en faveur du climat. Compte tenu de la large diffusion de ce billet (plus de 150K vues), j’ai voulu faire une rapide mise à jour. L’idée finale de ce billet — lancer une infrastructure mondiale improvisée pour s’appuyer sur notre moment de perturbation actuel et laisser ce moment nous faire avancer vers un renouveau civilisationnel — a rapidement pris forme.

GAIA — Global Activation of Intention and Action (Activation Globale de l’Intention et de l’Action)…


I share here the second episode of the Youth Lab for Agroecology serie, where I explain how youth will catalyze the regeneration of our landscapes.

Farmers are restoring the landscape in the Baviaanskloof, South Africa, empowered by organizations using the Theory U, like Commonland. This picture was taken by Louise, a student part of the Travelling Agroecology School (Credit: L. Mancel)

The year is 2030 — the end of the UN’s decade of landscape restoration. It’s true that the last 10 years have been tough but thanks to collective action, large-scale land restoration is taking place across Europe. By placing farming within the ecological functions of land, global food production is now part of the solution to this century’s biggest challenges. An unprecedented number of young people chose to take on this responsibility.

What’s more, our…


En cette période où nos esprits bouillonnent de pensées nourries par une surenchère des médias et réseaux sociaux, j’ai choisi de traduire cet article pour proposer aux lecteurs francophones des éléments pour mieux comprendre ce moment incroyable que nous traversons. Cet article a été écrit par Otto Scharmer, maître de conférences du MIT et co-fondateur du Presencing Institute, dans le blog Fields of the Future.

Vérification de la température des passagers arrivant à l’aéroport international d’Hong-Kong. La ville, comme Singapour et Taïwan, a fait des progrès pour contenir le Covid-19 (Crédit Photo: Hannah Mckay/Reuters)

Alors que 100 millions de personnes en Europe sont bloquées, les États-Unis ne semblent pas du tout préparés au tsunami qui va frapper. «Nous sommes sur le point de vivre la pire catastrophe de santé…

Opaline Lysiak

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store